Sene Decouverte
   

Boucher égorgé à Darou Mousty : Ce qu’exige le porte-parole du khalife des proches du présumé meurtrier

Âgé d’une vingtaine d’années, Moustapha Maï Fall a été lâchement tué par Bassirou S. alias Bass peulh. Le présumé meurtrier lui a tendu un piège. Le jeune homme avait dissimulé son coupe-coupe en invitant le boucher à quitter le terrain de football.
Moustapha Maï Fall a suivi Bass Peulh pour s’isoler du public. Malheureusement, B.S. a sorti son arme blanche avant d’infliger un fatal coup au boucher. Ce dernier a été égorgé comme un mouton.
Ensanglanté, la victime a crié de toute ses forces avant de s’écrouler à même le sol. Les jeunes qui jouaient au football, sont venus à sa rescousse. Mais le boucher succombera à ses blessures.
Le présumé meurtrier a brandi son coupe-coupe pour prendre la poudre d’escampette. Il est toujours en cavale depuis avant-hier selon des informations parvenues à Seneweb.
Les populations de Darou Mousty sont indignées suite à cet acte odieux. Ces dernières voulaient attaquer le domicile du présumé meurtrier. Mais la gendarmerie a déjoué leur plan.
Pour apaiser le climat très tendu dans la deuxième capitale du mouridisme, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khoudoss a condamné vigoureusement le meurtre commis par son homonyme, Bassirou.S. alias Bass Peulh. Selon le porte-parole du khalife de Darou Mousty l’affaire ne doit pas rester impunie. Ainsi  il a demandé aux parents du meurtrier de le livrer à la justice.
Le chef religieux a délivré son message à travers un enregistrement sonore parvenu à la rédaction de Seneweb.

Senedecouverte.com

commenter

Restez connectés

S’informer pour informer. L’aventure commence ici…

Restez connectés

Ne soyez pas timide, contactez-nous. Nous aimons rencontrer des gens intéressants et se faire de nouveaux amis.

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.