Sene Decouverte
   

Décor, gestuelle, non-dits… : La sortie de Marième Faye passée au crible

SD MEDIA (Dakar) Le 18 janvier dernier, alors que les sénégalais attendaient un discours du président de la République sur l’état d’urgence ou le couvre-feu, c’est une interview exclusive de son épouse, sur la chaîne de télévision nationale, qui est annoncée. Prétexte: l’usurpation de son identité sur les réseaux sociaux. Pour le spécialiste de la communication Bacary Domingo Mané, cette sortie de Marième Faye cache bien des choses.

Habillée d’une sobre mais belle tunique verte, la tête enveloppée dans un foulard au style bien de chez nous, Marième Faye Sall a reçu la journaliste Seynabou Diop de la Rts dans le jardin de leur demeure privée de Mermoz. Une première, pour Bacary Domingo Mané, spécialiste en communication, joint par Igfm. Mais déjà, sur la forme de cet exercice, le spécialiste en communication relève un hic. Pour une personnalité publique de ce statut, qui n’a pas fait de sortie depuis 8 ans, quand elle décide de prendre la parole, elle devait être plus ou moins mise en valeur, indique-t-il.

Un décor problématique

«Quand on jette un coup d’œil sur le décor, on se rend compte qu’ils ont mis des effets de transition. Pour moi, ces effets ne cadrent pas avec le caractère sobre et institutionnel de l’interview. Parce que, quoi qu’on dise, la première dame n’a pas de statut certes, mais quand même, elle n’est pas n’importe qui. Le décor ne permet pas de mettre en valeur la première dame. Il n’y a pas de contraste de couleurs, le ton est vert et la première dame a porté une tenue de couleur verte. Du vert sur du vert, elle se fond dans le décor», souligne M. Mané.
L’autre aspect a trait à la gestuelle même de la première dame. Presque tout au long de l’interview, elle a joint les deux mains qu’elle ne cessait de remuer  «alors qu’elle avait la possibilité de démultiplier les gestes pour donner plus de poids à ce qu’elle dit.»

Les dits et non-dits de la premier Dame 

Mais, l’expert en communication pense que le staff de la première dame a voulu offrir l’image d’une Marième Faye Sall sobre et humble. La preuve : elle aurait pu, par exemple, mettre de l’or et bien accessoiriser sa tenue. Mais elle ne l’a pas fait.
Quant au véritable prétexte, Bacary Domingo Mané se pose des questions. Le prétexte déclaré de l’interview c’était la fondation et l’usurpation d’identité dont elle fait l’objet. Mais pour l’œil expert de notre interlocuteur, le mobile est tout autre. De son avis, les rumeurs sur sa santé mentale étaient telles qu’elle devait parler.
«Je me demande si l’objectif est de gommer toute rumeur sur sa santé mentale ou sa santé de façon générale. Quand on regarde ces images-là je me demande si ça ne renforce pas ces vacarmes», dit-il. «D’ailleurs quand la journaliste a brossé la question, la première dame a bien saisi la perche en lui disant: «Allez-droit au but, ils disent que je suis folle.», avant de répondre : «J’ai eu l’information comme tout le monde, mais, je ne répondrai pas sur cela. Je laisse tout entre les mains du tout Puissant. Je suis bien portante. Il y a juste des personnes qui sont de mauvaise foi.»

Impact de l’interview…

Par ailleurs, Bacary Domingo Mané considère que le fait qu’elle vienne s’expliquer sur sa fondation est une très bonne chose, même si elle n’est pas une institution. Cependant, la sortie de la première dame a failli faire ombrage à celle du ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Diome sur la même chaîne de télévision, quelques minutes plus tôt.
Mais, une chose est sûre, à chacune de ses apparitions, Marième Faye Sall fait parler. A l’image de Jacqueline Kennedy ou la lady Diana, Marième Faye Sall fait-elle ombrage au président de la République ? Sa cote de popularité est-elle plus élevée que celle de son mari ?

Pour Domingo Mané, les partisans de la première dame sont toujours contents quand elle fait une apparition. Au sortir de cet entretien, elle ne fera que séduire davantage et renforcer leur position, du fait de l’attitude très humble et accessible bien qu’elle soit l’épouse d’un président.

Les points forts de la sortie

«Dans l’interview quand elle dit : ‘‘souvent, j’ai envie d’aller seule dans des endroits’’, c’est une attitude de la femme sénégalaise qui n’a pas la grosse tête. Elle n’a pas besoin de trop de protocole pour vivre sa vie de première dame. En plus, c’est une personne respectueuse envers les individus», dit-il.
Cependant, pour ceux qui ne l’ont jamais porté dans leurs cœurs, en tant qu’épouse de Macky Sall, vont penser qu’elle se met trop en vitrine: «Marième Faye Sall, on la voit en banlieue, dans les meetings du parti au pouvoir, pendant la grève des enseignants où elle est intervenue pour régler le problème. Il y a des personnes qui pensent qu’elle en fait trop. Pour ces gens-là, sortir à la Rts, faire une interview, ça ne fait que les réconforter dans leur point de vue.»


Aujourd’hui,la notoriété de la première dame ne souffre d’aucune contestation. Sa dernière sortie a séduit plus d’un notamment sur les réseaux sociaux. Un pain béni pour son mari qui pourrait bien en profiter en cette période difficile de gestion de pandémie.

commenter

Restez connectés

S’informer pour informer. L’aventure commence ici…

Restez connectés

Ne soyez pas timide, contactez-nous. Nous aimons rencontrer des gens intéressants et se faire de nouveaux amis.

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.