Sene Decouverte

DEMBA THIOUNE JR ADRESSE UNE LETTRE OUVERTE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DU SÉNÉGAL

   

Monsieur le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL,

C’est pour moi un honneur et un grand plaisir de m’adresser à vous pour la visite économique devant avoir lieu dans mon cher département, Nioro du RIP.
Permettez-moi de vous souhaiter la bienvenue dans le terroir du RIP. Je vous remercie d’avoir choisi ce producteur agricole qu’est le département en cette période d’hivernage.

Ce département de 15 communes a bénéficié d’importantes réalisations de l’état du Sénégal dans tous les domaines entre 2012 et 2020. Ce qui a réussi à redonner le sourire et l’espoir aux populations du département.

Par contre, comme le dit l’adage il n’est jamais assez pour bien faire car ce serait toujours un moyen d’amélioration des conditions d’existence et de travail des hommes, femmes et jeunes de Nioro du RIP.

C’est ainsi nous aimerions vous parvenir quelques points d’ordre prioritaire et urgent que vit notre cher Nioro du RIP avec un résumé partiel des multiples lots de doléances.

AGRICULTURE : Clé de l’économie Nationale
Au Sénégal, l’agriculture constitue un secteur clé de l’économie qui contribue à environ 8 % au PIB du pays. En plus d’être un important levier économique, elle participe fortement au développement social du pays à travers : la création d’emploi, la sécurité alimentaire, et la lutte contre la pauvreté.
Malgré qu’elle est l’un des poumons économiques, les paysans de Nioro du RIP demeurent toujours confrontés à l’insécurité alimentaire et à la pauvreté dans la mesure où, 57 % de cette population rurale sont pauvres. De plus, même si les femmes jouent un rôle non négligeable dans l’agriculture sénégalaise, elles ne représentent que 15,3 % des ménages agricoles (ANDS, 2013). Cette faible représentativité, des femmes, serait principalement due aux difficultés d’accès aux terres agricoles en raison de plusieurs facteurs d’ordre historique et culturel.
Face à ces défis multiples et complexes Monsieur le Président, nous osons espérer sans risque d’être déçu que des solutions urgentes et durables seront apportées.

CHÔMAGE DES JEUNES
Cette question est devenue aujourd’hui une préoccupation universelle qui crée partout la pauvreté et le désœuvrement. Et Selon, les dernières informations fournies par l’ANSD, le taux de chômage des personnes âgées de 15 ans ou plus est évalué à 10,8% au Sénégal.
À Nioro du RIP il ne manque pas de jeunes resources humaines de qualité, on en trouve énormément mais des jeunes diplômés bénéficiant de l’insertion professionnelle dans les toutes sphères de l’état on en cherche.

Dès lors, combattre et vaincre le chômage des jeunes dans le RIP deviennent une nécessité, voire un impératif pour réduire la fracture sociale, garantir la stabilité des institutions et préserver la paix civile. Nous restons convaincus de cette conscience que vous avez ainsi que le Gouvernement en faisant de la lutte contre le chômage une priorité nationale qui mobilise des initiatives diverses. Car l’emploi, loin d’être un secteur isolé, est une conséquence des politiques économiques et sociales avec la mise en place d’un département exclusif dédié à l’emploi, à l’insertion professionnelle et à l’intensité de la main d’œuvre. Nous vous rappelons son Excellence que la jeunesse du département de Nioro a bien besoin de s’accomplir en vue de participer activement à l’assise du développement économique national.

INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES
Certes d’importantes pistes communautaires, routes ont été construites afin de faciliter la jonction entre les différentes communes et la liaison entre les capitales départementale, régionale aussi à travers le pont SENEGAMBIE.
Nous sommes persuadés que la mise en place de un réseau d’échanges structuré crée un développement plus équilibré du terroir départemental et favoriser l’émergence de pôles d’activités économiques, agropastorales, minières, touristiques.
Elle désenclave également les zones à fortes potentialités économiques (agricoles, pastorales, minières et touristiques) et faciliter l’accès des populations aux services sociaux de base à travers un réseau de routes et pistes rurales ainsi que des ouvrages de franchissement. C’est l’exemple de la liaison entre Poste Keur Ayip (Commune de Médina Sabakh) et Kaffrine en traversant la commune de Ngayène Sabakh, Nganda. La construction d’une voirie accessible crée d’énormes opportunités économiques avec un gain de temps remarquable car les transporteurs en provenance de la casamance et de la Gambie devant aller à Touba, Thiès, Diourbel n’auront plus besoin de passer par Kaolack en faisant ce long contournement. Ce renforcerait l’attractivité et la compétitivité de l’économie de ces 3 communes (Médina Sabakh, Ngayène Sabakh et Kayemor) en particulier et du département de Nioro du RIP en général.

SANTÉ
Améliorer la santé des hommes, des femmes et des enfants constitue un défi majeur pour tout état. Ce qu’a compris le Président de la République son Excellence Monsieur Macky SALL avec la création des politiques et programmes sanitaires.
Cette politique de santé devrait mieux faciliter l’accès aux soins de première nécessité à toutes les populations rurales du département de Nioro du RIP comme décrite dans la Constitution sénégalaise qui stipule en son article 17 que : « l’Etat et les Collectivités publiques ont le devoir de veiller à la santé physique et morale de la famille et, en particulier, des personnes handicapées et des personnes âgées. L’Etat garantit aux familles en général et à celles vivant en milieu rural en particulier l’accès aux services de santé et au bien-être ».
Ce qui permettrait à toutes les populations du département de Nioro du RIP d’accéder à ce droit fondamental garanti par la Constitution, ainsi qu’aux programmes élaborés et exécutés avec des objectifs et des cibles bien spécifiés.

ACCÈS UNIVERSEL À L’ÉLECTRICITÉ
Oumar Bayla DAF, l’ancien directeur de la concession d’électrification rurale de l’Agence sénégalaise d’électrification rurale (ASER), avait annoncé, à Kaolack que 475 villages des régions de Fatick et Kaolack avaient reçu la promesse d’électrification.
À ce jour, la plus grande majorité des villages du département sont le noir et n’ont jamais allumer une seule une lampe solaire ou électrique venant de l’état du Sénégal depuis 1960. Son Excellence, nous connaissons votre engagement et détermination à briser les disparités sociales et à améliorer les conditions de vie des populations du Sénégal des profondeurs. Sur ce, nous vous prions d’instruire aux ministres, directeurs, responsables en charges de cette question de créer toutes les possibilités d’un département éclairé et lumineux sans exception d’un seul village de toutes les 15 communes avec le programme d’électrification rurale initié dans le cadre d’un partenariat public-privé entre le Maroc et le Sénégal.
Ce programme devrait être réalisé par le groupement marocain ‘’Eenco-Isofoton’’, qui s’était engagé à électrifier plus de 27.000 ménages ruraux dans les départements de Fatick, Gossas, Kaolack et Nioro avant 2017.
La réalisation d’un tel projet ‘’Electricité du Rip’’, créé par le groupe marocain pour assurer la mise en œuvre des travaux et la gestion des clients de la concession, aller s’employer à atteindre le meilleur taux de desserte au moindre coût et une bonne distribution en milieu rural (exploitation des infrastructures installées et celles reprises en gestion, maintenance d’équipements décentralisés, recouvrement, etc.).
Ce même programme devant prendre en compte l’éclairage public, l’électrification des biens communautaires (infrastructures de santé, écoles, lieux de culte, etc.) en plus des abonnés domestiques et productifs créerait de grandes opportunités économiques en réduisant remarquablement les conditions de vie des populations dudit département.
À ce point nommé, nous espérons une solution d’urgence car c’est une nécessité prioritaire.

ÉDUCATION
Dans le département de Nioro du RIP, l’éducation pour tous reste un sujet prioritaire pour le pays. Si l’on estime aujourd’hui le taux de scolarisation brut à plus de 90%, il existe une réalité bien plus nuancée.

NIORO DU RIP PRÔNE POUR UNE ACQUISITION DES COMPÉTENCES DE BASE À L’ÉCOLE
Premièrement, le taux d’alphabétisation de la population ne dépasse pas 56%, ce qui démontre que tous ceux qui vont à l’école sont loin d’en sortir avec les compétences de base, faute d’enseignants qualifiés ou de bonne compréhension des programmes et souvent à cause du nombre excessif d’élèves par classe.
Deuxièmement, le nombre d’abandon en cours de scolarité est toujours très élevé, ce qui prouve que le système n’est pas suffisamment attractif ni adapté aux besoins des élèves. Les garçons appelés à travailler jeunes et les filles mariées parfois dès l’âge de 14 ans, sont contraints de mettre un terme à leurs études, souvent au moment du collège.

NIORO DU RIP VEUT UNE MEILLEURE VALORISATION ET PRISE EN COMPTE DE TOUTES LES STRUCTURES D’APPRENTISSAGE
Troisièmement, le taux de scolarisation pré-primaire n’atteint pas les 20%. Trop peu de structures existent dans le département de Nioro du RIP pour accueillir les tout-petits et pour beaucoup, la maternelle est considérée comme une étape optionnelle de la scolarité, encore réservée aux familles privilégiées. Or il est prouvé que les enfants passés par la maternelle auront beaucoup plus de facilités à l’école par la suite. Malgré des procès accomplis au fil des ans, le système éducatif sénégalais fait toujours face à des problèmes et à des défis importants.
Nous vous invitons Monsieur le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL de multiplier les cases de tout-petits dans le département pour dissiper cette fracture scolaire et éducative.

C’est sur cet appel à l’amélioration, l’allègement des situations actuelles du département de Nioro du RIP que je conclus mon propos en espérant une prise de conscience générale sur ces doléances qui pèsent sur le terroir.
Je vous remercie et vous souhaite bon séjour sur le sol du grand érudit Maba Diakhou BA.

Demba Thioune Jr., de Diama [ Commune de Ngayène – SÉNÉGAL ]

SD tv (Sénégal-decouverte.tv)

commenter

Restez connectés

S’informer pour informer. L’aventure commence ici…

Restez connectés

Ne soyez pas timide, contactez-nous. Nous aimons rencontrer des gens intéressants et se faire de nouveaux amis.

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.