Sene Decouverte
   

Formé à Génération Foot, le Béninois Désiré Segbe se livre sur son amitié avec Sadio Mané

L’international béninois Désiré Segbe Azankpo (27 ans) a expliqué à France Football comment il a rencontré Sadio Mané. Depuis, les deux joueurs sont devenus amis. Dans cette entretien, le Béninois a aussi expliqué comment il a atterri à Génération Foot.

Son arrivée à Génération Foot 

« J’ai été repéré par un émissaire du FC Metz alors que j’étais dans une académie de football au Bénin. Il m’a proposé un essai de quinze jours à Génération Foot, leur partenaire au Sénégal. Si c’était concluant, il y avait la possibilité d’intégrer le centre de formation de Metz. C’est le rêve de tout africain, l’Europe. J’étais parti pour deux semaines et je suis resté deux saisons. Sur place, j’ai connu Olivier Perrin, envoyé par Metz, alors coach des U19 messins et aujourd’hui le boss du centre du FCM. C’est lui qui m’a retenu parce qu’il me voulait. J’ai joué pour GF en championnat. On a fait la montée historique en D2 pro. C’est là-bas que j’ai connu Sadio Mané, qui est devenu mon meilleur ami mais Abdallah Ndaw (Sochaux), Mayoro Ndoye (Red Star) etc. C’était une belle génération. Après deux ans, j’ai signé stagiaire pro au centre de formation de Metz avant de passer pro (2011-2013). »

Son amitié avec Sadio Mané

​Le Football d’aujourd’hui est fait de concurrences, comparaisons, rivalités. Pourtant les joueurs malgré la gloire, l’argent, restent des être humains qui entretiennent des relations amicales très particulières avec certains de leurs coéquipiers, de leurs adversaires. C’est pratiquement le cas entre Sadio Mané Désiré Segbe. Les deux joueurs ont construit cette relation amicale et footballistique à Génération Foot. Le Béninois est revenu sur cette amitié si particulière.

« Sadio et moi, on s’est connus à mon arrivée à Génération Foot à Dakar. Ca a tout de suite matché entre nous. Il était très protecteur envers moi. Je ne comprenais pas la langue, les mentalités. J’étais dans un monde nouveau. Lui me traduisait les choses en wolof, il m’aidait dans tout, sur et en dehors du terrain. Ca s’est fait naturellement. On était tout le temps ensemble, même dans le bus. Ensuite on est venus à Metz, lui quelques mois avant moi. Metz était au courant de notre amitié. Du coup, on nous a permis de partager la chambre 16 au centre, sachant qu’on était deux par chambre. 

Je suis arrivé là et j’avais donc ma place réservée. Par la suite, il a été transféré en Autriche au Red Bull Salzburg. On a continué à se soutenir à distance. On était très attachés l’un à l’autre et c’est toujours le cas. On s’appelait sur Skype à l’époque. Jusqu’à aujourd’hui, on passe pas mal de notre temps libre en Facetime. Quand j’avais du temps libre et que c’était possible, je partais le voir en Angleterre. Idem pour lui dans l’autre sens. Cette amitié tient parce qu’elle est naturelle. Je suis son pire adversaire dans les jeux. Il peut perdre contre le monde entier sauf moi, et vice-versa. Quand on joue, c’est le feu ! », explique le pensionnaire du FC Villefranche-Beaujolais.

Si loin, si proche 

​Débarqués en même temps du coté du FC Metz en 2011, le duo a aménagé dans des endroits différents : Sadio Mané au Red Bull Salzbourg en 2012 et Désiré Segbe à l’AS Jeunesse d’Esch en 2013. Depuis leur carrière a prit des horizons très différents, pourtant ils restent de très bon amis ce qui explique un nouveau rapprochement après la CAN 2019.

« Après la CAN 2019, je suis parti en Angleterre. Comme beaucoup de footballeurs, je rêvais de découvrir ce football. C’est différent ! C’est une aventure à vivre. Le point positif, c’est que Sadio était proche. Moi j’ai signé à Oldham Athletic, près de Manchester. Et Liverpool est à 45 minutes. Du coup, on a habité ensemble. C’était un plus parce qu’on s’entend tellement bien. On se remontait le moral, on s’est soutenus durant cette saison 2019-2020. Au quotidien, on redevenait des gosses de cinq ans. Quand je suis parti d’Angleterre, un dirigeant de Liverpool m’a dit : « Reste ! » Cette saison-là a été très belle pour chacun d’entre nous, malgré qu’elle ait été coupée par la Covid », insiste Segbe, qui a d’ailleurs affronté son ami lors de la dernière CAN.

commenter

Restez connectés

S’informer pour informer. L’aventure commence ici…

Restez connectés

Ne soyez pas timide, contactez-nous. Nous aimons rencontrer des gens intéressants et se faire de nouveaux amis.

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.