Sene Decouverte
   

Jotna ressuscité, Sonko et Khalifa en embuscade : Le «Macky» démantelé

Au moment où Macky Sall, le chef de l’Etat est en train de ratisser large pour mettre en place une véritable machine électorale, l’opposition est en train de lui faire du «weur nombo». C’est-à-dire, le cerner de tout bord au point de réduire son champ d’intervention. Notamment au sein de l’opposition où il recrute à tout va. Ousmane Sonko, Khalifa Sall, Thierno Alassane Sall, Mamadou Lamine Diallo et Abdoul Mbaye comptent ainsi démanteler le plan politique de Macky Sall dans sa ferme volonté de mettre en place une grande coalition politique qui va sans nul doute anéantir l’opposition.

«Totna» ressuscité

  La coalition Jotna et le Congrès de la renaissance démocratique unissent leurs forces. Ce, “pour exiger le respect des acquis démocratiques, défendre les intérêts économiques et sociaux des populations et dénoncer la mal-gouvernance.”, d’après le communiqué conjointement signé par les deux entités.

Une alliance qui intervient en pleine reconfiguration politique. La coalition Jotna en avait pris un sacré coup avec les départs du Pastef, du Pcs/Jengu, de la plateforme avenir Sénégal entre autres.

Toutefois, les deux nouveaux alliés devront s’accorder sur “le contenu à donner à leur rapprochement. Les deux délégations ont retenu qu’elles continueront d’œuvrer pour la consolidation de l’opposition politique, patriotique et citoyenne du Sénégal avec l’ensemble des parties concernées par l’avènement d’un Sénégal démocratique et de justice.”

À cela s’ajoute une forte préoccupation: celle de faire faire en sorte d’avoir “de prochaines élections libres et transparentes.

 Sonko et Khalifa en embuscade

 Ousmane Sonko, leader de Pastef et Khalifa Sall, ancien maire de Dakar et chef de file de la coalition Taxawu Sénégal, sont en embuscade pour barrer la route à Macky Sall. Car, les deux opposants entrevoient par ailleurs une alliance entre Pastef et Taxawu Sénégal.

  Une élection, ça se prépare. C’est ce qu’ont compris Khalifa Sall et le leader de Pastef-Les Patriotes. L’objet de leur rencontre est d’engager, entre autres, la bataille pour le contrôle de Dakar, mais également les capitales régionales aux prochaines élections locales pour freiner l’ardeur du chef de l’Etat. En rencontrant Ousmane Sonko, Khalifa Sall semble démentir sa proximité avec Macky Sall.

Tout compte fait, il s’agit également pour l’opposition de discuter de la stratégie à mettre en place pour obliger l’Etat à respecter le calendrier électoral. C’est en ce sens qu’Ousmane Sonko, Khalifa Sall, Thierno Alassane Sall, Mamadou Lamine Diallo et Abdoul Mbaye comptent faire du «weur nombo» à Macky Sall  dans sa ferme volonté de mettre en place une grande coalition politique qui va sans nul doute affaiblir l’opposition.

Pape Alassane Mboup / Senegal7

Danick Cissé

commenter

Restez connectés

S’informer pour informer. L’aventure commence ici…

Restez connectés

Ne soyez pas timide, contactez-nous. Nous aimons rencontrer des gens intéressants et se faire de nouveaux amis.

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.