Sene Decouverte
   

kawtef : Il filme la fille dans une position délicate, envoie les images à son père et tente de faire chanter la famille

Une invraisemblable histoire de moeurs (vidéo) défraie la chronique à Louga depuis quelques jours. En effet, cette affaire, estampillée ultrasensible et mettant sur la sellette un jeune homme d’une trantaine d’années, n’a pas encore livré tous ses secrets. D’aprés des sources de l’Observateur, ce dossier géré avec professionnalisme par les éléments du commissariat central de Louga, a atterri sur la table du procureur de la République prés le tribunal de grande instance de Louga, depuis la semaine dernière. Seulement, S.Ndao, accusé de détention d’images contraires aux bonnes moeurs et de chantage, continue de nier les faits qui lui sont reprochés. Ses dénégations n’ont pas empêché au Maître des poursuites de le placer sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt et de correction de Louga.

les déboires judiciaires de S.Ndao font suiteà l’exploitation d’une plainte contre X qu’un vieil homme a déposée pour le compte de sa fille, au commissariat central de Louga. Interrogé sur sa sa plainte, le plaignant a déclaré qu’une vidéo montrant sa fille dans une position trés inconfortable en compagnie d’un jeune homme, lui a été envoyée par un inconnu. En plus, celui-ci lui faisait chanter en lui réclamant une forte somme d’argent. Poursuivant , il a précisé que ce dernier menaçait de diffuser la vidéo en question s’il rechigne à lui envoyer la somme exigée. Mais, le père a pris le soin de communiquer le numéro qui lui a transmis la vidéo obscène par le biais de l’application Whatsapp. << Je ne voulais céder à ce chantage, c’est pourquoi j’ai décidé de porter plainte contre X, car je suis persuadé qu’il me connaît parfaitement >>, explique-t-il. Munis de ces renseignements, les hommes du Commissaire Lamarana Diallo, trés décidés à éclairer les zones d’ombre de cette histoire de moeurs, ont adressé une réquision à la Sonatel afin qu’elle puisse localiser le numéro en question. Aprés des jours de recoupements et d’investigations, les techniciens de ladite société ont finalement réussi à tracer le propriétaire du téléphone portable. Cette voie balisée, les limiers ont désormais les coudées franches pour procéder à l’arrestation du mis en cause. Invité à répondre sur les faits à lui reprochés, ce dernier les a balayés d’un revers de la main : << J’ai acheté le téléphone portable auprés d’un individu, amis ce n’est pas moi qui ai envoyé la vidéo au vieil homme >>, s’est-il défendu avec insistance S.Ndao. Mais, il n’était pas en mesure de révéler l’identité de la personne qui lui a filé le téléphone. Suffisant pour qu’il soit retenu pour le délit de détention d’images à caractère pornographique et de chantage. Aprés la durée légale de sa garde à vue, le jeune homme a été conduit au parquet de Louga. Aprés un retour de parquet, S.Ndao a été envoyé, en début de semaine, en prison.

commenter

Restez connectés

S’informer pour informer. L’aventure commence ici…

Restez connectés

Ne soyez pas timide, contactez-nous. Nous aimons rencontrer des gens intéressants et se faire de nouveaux amis.

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.