Sene Decouverte
   

Le violeur et l’ami (Par Pape Sarr)

Pour un ami indexé, deux insurgés se sont alliés. L’un a été arrêté aux USA pour terrorisme et menaces de mort l’autre est accusé au Sénégal de viol et menaces de mort. Le point de départ commun est bien cette rocambolesque affaire de thioukry à Sweet Beauté dont Samba Yakatan est le « massé » central. Le silence assourdissant de ce dernier sur l’arrestation de son grand souteneur et ami Samba Nguelawal en dit long sur les relations de type« je t’aime, moi non plus » de nos insurgés. Nolens Volens, la posture et le comportement de ces deux cas pathologiques sénégalais est juste pathétique. Samba nguelawal, niché aux États-Unis a joué au plus malin pensant pouvoir insulter tous les jours impunément l’état et le gouvernement du Sénégal. Lui, le voleur de voiture condamné chez l’Oncle SAM, est aujourd’hui dans les liens de la détention entre les mains des services de l’immigration américaine. Dieu veille sur lui et fasse qu’il nous soit ramené manu militari mais entier et en bonne santé au Sénégal. Peu importe dans quelle condition il sera convoyé, qu’il soit debout ou empaqueté comme du jambon frais l’essentiel c’est qu’il arrive en un seul morceau chez lui à Rebeuss. Il ne sera pas difficile d’en faire un bon exemple de renégat voyou pour tous ces insurgés qui veulent tuer et brûler le pays. Ndoumbélane ne sera jamais un théâtre d’opération pour les vandales et autres assoiffés de feu et de sang. Le sieur Tounkara vient d’apprendre à ses dépens, et il doit avoir mal pour cela, que son tourando et« ami » Sonko, l’autre insurgé accusé lui de viol menaces de mort et appels à l’insurrection tient à être le seul audible et visible. Il ne tient pas avec son nouveau statut de radié-massé et fornicateur, à faire les choix gras et à se salir un peu plus dans une compassion démesurée, pour un mec hideux de monstruosité, au langage ordurier et aux méthodes infectes de sauvagerie verbale et de haine. Dieu ne dort jamais assurément et ces gens qui ont choisi de dénigrer insulter et menacer les honnêtes citoyens se retrouvent dans les tranchées obligés de mener les derniers mortals kombats avant leur coffrage à Ndoungoussine pour longtemps. Comme on peut s’y attendre leur guérilla finira à Rebeuss où bientôt ils transformeront leur insolence prolixe en demande de liberté conditionnelle ou en supplications interminables pour mal de dos insoutenables nécessitant le pavillon spécial ou pour maladie diffuse de quelque nature imaginaire.

Ousmane Sonko s’il a réussi à convaincre ses épouses de le pardonner, ne pourra jamais nous faire croire ou nous faire avaler qu’il n’a jamais rien eu comme relation de type body body consentie ou non avec Adji SARR. Cette brave fille malgré toutes les difficultés à revenir sur les viols dont elle se dit victime a été très claire. Elle a été confuse certes, mais très concise dans sa prise de parole. Rien à voir avec les ratés et bégaiements intempestifs lors des conférences de presse de Sonko.

On le sait bien que reparler de ses viols a dû être un viol supplémentaire et tous les professionnels savent que ce sont des moments de déchirure et de douleur. Elle a pleuré, bafouillé, s’est arrêtée par moment pour réfréner les râles que le rappel lui imposait. Mais elle a été limpide et intelligible contrairement à ce que ce sonkolait de Amadou Ba veut nous faire croire. Il faut que ces gens arrêtent de nous prendre pour des canards sauvages. Nous savons écouter et nous avons tout entendu. C’est juste ridicule d’essayer de nous faire croire au film d’intrigue avec une héroïne à la James Bond, oreillette bien vissée, qui se fait souffler ses réponses. La sortie presse a pour témoin outre leral TV au moins 4 ou 5 organes autres.

Ousseynou Seck le sonkolait renégat, bonisseur et insulteur de Guéoul peut détester Adji SARR et toute sa famille, il ne la fera jamais taire sur ce quelle a à dire. Elle a parlé et bien dit les choses, elle en a d’ailleurs beaucoup gardé pour elle parce qu’il y’aura une suite dans une manche à venir et qu’elle devra prouver par A plus B que Sonko a au moins entretenu des relations sexuelles consenties ou non avec elle, en vérité je devrais dire contre elle. Sonko est donc fourbe et foncièrement mauvais. Mon pressentiment emprunte volontiers cette fois, la présomption de cul-pabilité des japonais pour penser que Sonko a bien fait Thioucry. Sa fornication si elle est prouvée, suffit à démontrer que c’est un malade désaxé avec des fantasmes innommables et irrésistibles pour lui. Il est en fait, peu soucieux de Dieu, de son prophète, et de ses anges quoiqu’il veuille nous faire croire. Il est à parier qu’il recommencera s’il ne se fait pas soigner ou qu’il a bien d’autres victimes déjà parce qu’à ce niveau d’existence politique ou le « raya » de chef de l’opposition pourrait lui revenir de fait, ne pas pouvoir calmer ses pulsions au point de dégringoler d’aussi haut est un comportement forcément pathologique. Dieu soit loué, le Sénégal n’a pas besoin d’un Trump violent et rebelle mais d’un leader suffisamment mature et responsable qui ne nous vendra pas un patriotisme débridé. Ousseynou SECK Akhenaton en pauvre avorton d’un Pastef dont il dit lui-même avec ses mots bien choisis ,qu’il n’ya que Sonko le chef, et autour de lui, des détourneurs, voleurs, et violeurs, peut désormais se taire en plus de se terrer en Île de France. Il doit à présent se trouver un autre challenge qu’il n’aura pas insulté avant, parce que tout le monde l’a entendu sur les plateaux traiter les politiciens de détraqués et de voyous. Comme Bengelloun « le marocain » pizzaiolo, il n’a pas fini de se battre contre ses propres démons. Il va devoir constater qu’aucun des deux Ousmane qu’il sert n’est saint. Ils ne sont ni des Noreyni ni des Boun affanes. De fait, ni le violeur donc, ni l’ami, n’a en lui le moindre éclat de dignité d’un véritable sénégalais. Ils sont de la lignée des pilleurs, pyromanes et criminels et doivent être traités comme tels. Ces choses doivent être dites sans préjudice aucun, pour le bal des orgueilleux, insulteurs pétris de talents dans le mensonge et la violence, qui ne manqueront pas de nous tancer et de nous menacer comme ils le font depuis le début de l’affaire des thioukris, désormais internationaux, de SambaYakatan. Nous ferons face comme toujours. Qu’Allah veille sur le Sénégal

commenter

Restez connectés

S’informer pour informer. L’aventure commence ici…

Restez connectés

Ne soyez pas timide, contactez-nous. Nous aimons rencontrer des gens intéressants et se faire de nouveaux amis.

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.