Sene Decouverte
   

Lettre d’un fils d’un défunt de la covid19 à Macky Sall : «ce soir, lorsque vous prendrez la parole, ayez à l’esprit qu’il y a une partie de votre peuple qui attend avec impatience une décision … »

Sénégalais résidant dans la diaspora, Nicolas MENDY, qui a vu son père mourir de la maladie du virus à couronne espère accomplir ses dernières volontés de reposer en paix au Sénégal. Dans une lettre ouverte il explique que son père l’avait confié de son vivant « qu’il ne serait tranquille qu’enterré sur le sol de ses ancêtres ». Agé de 36 ans, il se plaint de devoir trainer à vie cette blessure…mais aussi le corps de son défunt papa depuis plus d’un mois, incapable de réaliser sa dernière volonté. Voici in extenso sa lettre.

 

« Monsieur le Président, au-delà de votre fonction, je m’adresse à l’homme qui parlera à la nation.
Je souhaiterais vous dire que vous ne pouvez pas continuer à ignorer la souffrance d’une grande partie de votre peuple.
Les Sénégalais de l’extérieur vivent depuis plus d’un mois une souffrance atroce à cause de leurs morts que les autorités sénégalaises refusent d’accueillir sur leur terre d’origine.
Mon père m’avait confié de son vivant qu’il ne serait tranquille qu’enterré sur le sol de ses ancêtres.
Aujourd’hui il n’est plus. Alors me voici avec son corps depuis plus d’un mois, incapable de réaliser sa dernière volonté.
Monsieur Macky SALL, j’ai à peine 36 ans et me voilà devoir trainer à vie cette blessure d’autant plus que j’ai consulté les autorités françaises et les spécialistes qui m’ont garanti qu’il n’y a aucun risque de contagion.
Monsieur Macky SALL, vous ne pouvez pas continuer à rester dans votre mutisme alors que nos cœurs brûlent, nos familles pleurent pour recevoir les morts afin de les enterrer dignement comme ces derniers l’ont souhaité de leur vivant.
Monsieur Macky SALL, le Sénégal doit sortir de cette pandémie qui, aujourd’hui, touche l’humanité entière. Loin de nous déshumaniser, elle doit stimuler notre sens de la solidarité.
Monsieur Macky SALL, un père ne peut pas voir son enfant malade et l’abandonner au contraire il le protège et le soigne. Or, je suis comme Abel quand il tua son frère Caïn et fut condamné à porter son cadavre sans trop savoir quoi en faire.
Monsieur Macky SALL, nous ne devons pas traverser cette crise avec un pays déchiré en deux, sinon en nation unie face à cette pandémie qui a déjà fait beaucoup trop de morts.
Monsieur Macky SALL, ne soyez pas celui dont le nom restera dans l’histoire de notre nation comme pour avoir été à la source de l’incinération de corps de Sénégalais à l’extérieur. Nous pleurons déjà nos morts, n’y rajoutez pas la douleur d’un traitement aussi incompatible à nos valeurs de leurs cadavres.
Monsieur Macky SALL, cette pandémie sera un jour oubliée comme la peste noire avec ses millions de morts. Néanmoins, si rien n’est fait, ton silence face au sort de mon père restera à jamais dans les souvenirs de millions de Sénégalais.
Un chef n’abandonne pas son peuple dans une situation pareille, alors vous avez encore le pouvoir de détendre l’atmosphère pesante dans laquelle nous vivons en ce moment.
Monsieur Macky SALL, ce soir, lorsque vous prendrez la parole, ayez à l’esprit qu’il y a une partie de votre peuple qui attend avec impatience une décision leur permettant d’accomplir la dernière volonté de leur défunt.
Nicolas MENDY fils d’un défunt covid19
mendynicolas@ymail.com

commenter

Restez connectés

S’informer pour informer. L’aventure commence ici…

Restez connectés

Ne soyez pas timide, contactez-nous. Nous aimons rencontrer des gens intéressants et se faire de nouveaux amis.

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.