Sene Decouverte
   

Mikel Arteta, loin d’être le nouveau Pep Guardiola

Arrivé à Arsenal avec le statut de disciple de Pep Guardiola, Mikel Arteta n’a pas encore réussi à exporter la recette du succès de l’Espagnol à Arsenal. Ca tombe bien, l’entraîneur de Gunners en crise va croiser son mentor en Carabao Cup ce soir (21h – beIN SPORTS 1).

Quand Mikel Arteta a signé à Arsenal il y a un peu plus d’un an, il avait une énorme cote de popularité. Ancien joueur du club et adjoint de Pep Guardiola pendant plusieurs saisons, l’Espagnol avait le bagage idéal pour ramener le club londonien dans le top 4 de la Premier League. Il n’en aura rien été. Les Gunners se battent aujourd’hui pour le maintien. Et c’est notamment parce que l’entraîneur d’Arsenal veut trop faire comme son mentor qu’il croise ce mardi en Carabao Cup. Avec un jeu de possession orienté vers l’attaque, Mikel Arteta pensait pouvoir recommencer à enthousiasmer l’Emirates Stadium.

Mais à cause de l’incapacité de ses joueurs à faire la différence, il est encore loin du compte. Le jeu de son équipe est trop stéréotypé avec pas assez de verticalité. Quatrième équipe à faire le plus de passes, Arsenal n’est que 15eme au nombre de tirs dans le championnat d’Angleterre. Le manque de confiance n’aidant pas, son équipe est trop prudente et incapable de marquer dans le jeu. Sur les 12 buts marqués en 14 journées, il y en a eu la moitié sur coups de pied arrêtés. A Arsenal, la possession est aussi stérile qu’elle est spectaculaire à Manchester City. Et les Gunners pourraient en prendre conscience avec une potentielle démonstration de force de leur adversaire du jour.

Difficile d’imiter Pep Guardiola quand on est 15eme

Mikel Arteta, qui a la confiance de sa direction, n’est pas le seul fautif dans la situation actuelle. Son équipe n’a pas les qualités suffisantes pour assumer le projet de jeu du Basque. Les recrues de l’été ne sont tout simplement pas au niveau. Thomas Partey est blessé et Willian fantomatique. Gabriel a donné quelques gages de satisfaction en défense mais face à Southampton, il a reçu un carton rouge qui symbolise l’indiscipline de son équipe. Il manque un créateur et dans cette situation, les Londoniens ne peuvent que regretter la mise au ban de Mesut Özil. Avec la gestion de l’Allemand mais aussi celle de William Saliba, la première expérience d’entraîneur de Mikel Arteta est plus compliquée que prévue.

Le chantier est énorme à tous les étages et s’inspirer uniquement de ce qui est fait par Pep Guardiola n’est peut-être pas une bonne idée pour le coach de 38 ans. Il n’a ni les armes, ni le cadre pour dupliquer la réussite de Manchester City. Si c’était évident il y a un an à sa signature, ça l’est encore plus aujourd’hui avec le début de saison historiquement mauvais des Gunners. Et alors que la Carabao Cup aurait pu être un échappatoire dans un automne bien morose, y croiser les Skyblues sera peut-être un moyen de s’en rendre encore plus compte.

commenter

Restez connectés

S’informer pour informer. L’aventure commence ici…

Restez connectés

Ne soyez pas timide, contactez-nous. Nous aimons rencontrer des gens intéressants et se faire de nouveaux amis.

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.