Sene Decouverte
   

Production de riz irrigué dans la Vallée : Le Sénégal et le Japon signent un accord de prêt de 37 milliards

 

 

Le Sénégal veut booster sa productivité du riz irrigué dans la Vallée du fleuve pour une «amélioration de la sécurité alimentaire et la réduction du déficit de la balance commerciale».

C’est dans ce cadre que le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, et Son Excellence Motegi Toshimitsu, ministre des Affaires étrangères du Japon, qui est en visite au Sénégal dans le cadre de sa tournée Afrique au titre de son premier voyage à l’étranger pour cette nouvelle année, ont paraphé l’échange de notes relatifs au Projet de production de riz irrigué dans la Vallée du fleuve Sénégal, pour un montant de sept milliards cent soixante-neuf millions de Yens japonais (¥ 7.169.000.000), soit environ trente-sept milliards (37 000 000 000) de francs Cfa. La cérémonie de signature officielle s’est tenue ce dimanche 10 janvier 2021, dans la salle de conférence de la Direction générale de la planification et des politiques économiques (Dgppe), à Dakar.

En marge de cette cérémonie, le ministre Amadou Hott a procédé également, avec le représentant résident de la Jica au Sénégal, Masakatsu Komori, à la signature de l’accord de prêt relatif audit projet dont l’objectif est d’«améliorer la productivité du riz irrigué dans la Vallée du fleuve, contribuant ainsi à l’amélioration de la sécurité alimentaire au Sénégal».

«Réduire le déficit de la balance commerciale»

A l’occasion, le ministre Amadou Hott a souligné que cet important projet permettra d’«améliorer la productivité du riz irrigué dans la Vallée du fleuve, contribuant ainsi à l’amélioration de la sécurité alimentaire et à la réduction du déficit de la balance commerciale du Sénégal». Avant de rappeler que « la souveraineté alimentaire est un enjeu majeur » du Plan d’actions prioritaires ajusté et accéléré (PAP 2A) pour la relance de l’économie nationale.

«Agrandir et rénover» les installations d’irrigation dans le bassin du fleuve

Son Excellence Motegi Toshimitsu, ministre des Affaires étrangères du Japon, pour sa part, a précisé que le projet de production du riz irrigué dans la Vallée du fleuve Sénégal vise à «agrandir et à rénover les installations d’irrigation dans le bassin du fleuve Sénégal pour améliorer la productivité de la riziculture».

Pour lui, le riz est «la principale» denrée alimentaire des citoyens, tant au Japon qu’au Sénégal.

 

commenter

Restez connectés

S’informer pour informer. L’aventure commence ici…

Restez connectés

Ne soyez pas timide, contactez-nous. Nous aimons rencontrer des gens intéressants et se faire de nouveaux amis.

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.