Sene Decouverte
   

Radiation du policier Pape Bouba Diallo : Le « Ndigël » de trop !

La  radiation du policier Pape Bouba Diallo pour s’être prosterné devant son guide religieux Cheikh Modou Kara Mbacké relance le débat sur les relations  entre le pouvoir spirituel et le pouvoir temporel. En effet du Président Léopold Sédar Senghor au Président Abdou Diouf en passant par le Président Wade, les relations entre ces entités ont toujours été empreintes, de complicité et de spiritualité.Cependant Macky a été le seul Président qui aura traité les Chefs religieux de citoyens simples. Si aujourd’hui un policier qui se prosterne devant Serigne Modou Kara est  radié sous son magistère, cela suscite bien des interrogations !

Ce serait de trop que de dire que le pouvoir commence à échapper au Chef de l’Etat Macky Sall, mais il ne serait guère superflu de dire que le Président multiplie ses avatars et personne parmi son entourage n’ose lui  souffler de revenir à la raison.

Le Président Senghor était Chrétien mais il  bénéficiait du soutien indéfectible de tous les guides religieux de notre pays. Quid du Président Abdou Diouf qui n’avait jamais affiché son appartenance confrérique à l’opposé du Président Wade qui n’hésitait pas à arborer sa « mouridité » à la face du monde.

Mais avec le Président Macky Sall,les rapports avec les religieux ont quelque peu diminué d’intensité et de complicité. Et la raison serait éminemment politique. Car, on ne saurait occulter cette dimension qui n’est pas des moindres et qui a surtout été édulcorée par la nouvelle conscience citoyenne dont la tendance est de dissocier  l’appartenance confrérique à la chose politique.

Mais comble du destin, les politiciens n’ont que des intérêts à préserver. Point barre. Le Chef de l’Etat a réussi la prouesse de décrocher  le leader du parti Rewmi arrivé second lors de la présidentielle de 2019.Et leur idylle présuppose une majorité théorique de 78,77% des suffrages de nos compatriotes si l’on se fie à cette dernière échéance majeure.

Du coup, on ne saurait être dans le secret des Dieux mais l’on sait que radier un policier parce qu’il s’est prosterné devant Serigne Modou Kara Mbacké ne relève pas de la gratuité. C’est presque un affront à l’endroit des chefs religieux et particulièrement à l’égard  de la communauté mouride.

Si les Présidents Senghor, Diouf Wade et Sall se sont prosternés devant nos guides religieux en termes de déférence, il serait déroutant de voir le policier Pape Bouba Diallo  être trivialement radié. Ce« Ndigël  » de trop  est à la limite inqualifiable dans cette affaire aux allures d’un casus belli  à l’endroit de nos guides religieux !

commenter

Restez connectés

S’informer pour informer. L’aventure commence ici…

Restez connectés

Ne soyez pas timide, contactez-nous. Nous aimons rencontrer des gens intéressants et se faire de nouveaux amis.

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.