Sene Decouverte
   

Retros 2020: Ils ont choqué…

Des affaires qui ont fait polémique, il y en a eu beaucoup tout le long de l’année 2020. Mais, certaines ont scandalisé plus que d’autres.

La vidéo de sacré-coeur

La vidéo avait touché plus d’un. On y voyait deux jeunes hommes détenant une dame présentée comme une voleuse. Celle-ci, déshumanisée, était ligotée et tripotée jusque dans son intimité. La vidéo a déclenché une vague de réprobation qui a abouti à l’interpellation de ses auteurs qui furent jugés.

Les coups scandaleux

L’opinion publique a aussi été scandalisée par une scène qui s’est produite à Gaday. Des dames, dont le tort n’est que d’avoir manifesté pour garder leur toit, ont été honteusement brutalisées par ceux qui leur devaient protection. Jetées de force dans le fourgon, l’une d’elles recevra un coup de crosse de fusil dans le dos. Elle était pourtant sans défense. Aucune sanction, aucune procédure disciplinaire.

L’ image polémique

L’autre image qui a fait couler beaucoup d’encre, c’est celle qui montre un agent de police de la circulation penché sur des piles de billets de banque posés sur un scooter. Jusqu’ici, aucune enquête annoncée ni aucune mesure disciplinaire. Ce, au moment où les populations pleurent les tracasseries routières. Un chantier majeur pour le Antoine Félixe Diome.

l’Expression de l’incivisme

Le comportement puérile de certains jeunes médinois, durant la période d’état d’urgence, avait aussi fait débat. Ils se plaisaient à violer le couvre-feu pour narguer les forces de l’ordre dans les rues de leur quartier. Ce, durant une période de peur générale, suscitée par les premiers cas covid enregistrés par le pays.

L’indignation était totale

Au même moment, à Diameguène Sicap-Mbao, des populations s’opposaient violemment à l’inhumation d’une personne morte de la Covid-19. Elles ont saccagé les ambulances de la croix rouge et des sapeurs-pompiers, ainsi que le véhicule du service national d’hygiène. L’indignation était totale.

Macron, Dembourou et Cie

Emmanuel Macron a aussi, jusqu’ici au Sénégal, suscité le courroux de nombre de musulman. Il avait déclaré que la France ne renoncerait pas aux caricature et même ceux du prophète Mohammad. Les injures de Moustapha Cissé Lô, la déclarations Démbourou Sow appelant les peuls à prendre les machettes pour défendre un éventuel projet de troisième mandat de Macky Sall, sont autant de comportements dont le pays n’aura assurément pas besoin en 2021.

commenter

Restez connectés

S’informer pour informer. L’aventure commence ici…

Restez connectés

Ne soyez pas timide, contactez-nous. Nous aimons rencontrer des gens intéressants et se faire de nouveaux amis.

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.